-

Que fait un avocat ?

P1060436

L’avocat est un auxiliaire de justice, indépendant et qualifié, qui conseille des particuliers, sociétés, associations ou collectivités territoriales, rédige des actes juridiques, conduit des procédures juridictionnelles et parfois concilie les personnes.

L’activité juridictionnelle

L’avocat engage et poursuit les procédures devant les juridictions. A cette occasion, il rédige des assignations et conclusions et plaide également pour son client, qu’il représente ou assiste devant les juridictions compétentes.

L’activité de conseil

L’avocat conseille son client dans toutes les branches du droit, en fonction de ses qualifications. Cela va du simple renseignement oral à la rédaction de consultations ou d’actes juridiques. L’intervention de l’avocat dès le stade de la rédaction d’acte ou avant la survenance d’un conflit permet souvent d’éviter l’introduction d’une procédure judiciaire.

La rédaction d’actes juridiques

Dans le cadre de ses activités de conseil, l’avocat peut être rédacteur d’actes contractuels, en matière de droit des sociétés (constitutions, modifications statutaires, cessions de parts…) ou commercial (actes de cessions de fonds de commerce, conditions générales de vente, baux commerciaux) ou social (contrats de travail). Depuis la loi du 28 mars 2011, les actes qu’il rédige et contresigne sont dénommés « Acte d’Avocat ». Ils sont dotés d’une efficacité juridique renforcée et bénéficient d’une procédure d’enregistrement spécifique qui en assure la conservation.

La médiation et les modes de règlement amiables des conflits

L’avocat trouve naturellement sa place en qualité de médiateur (nombre d’entre eux ont suivi des formations à cet effet), afin de permettre aux parties concernées par un litige d’accéder à une justice « alternative ». Ces procédures spécifiques, pacifiées et collaboratives, sont adaptées aux situations qui justifient la recherche de solutions négociées et amiables dont l’issue sera satisfaisante pour toutes les parties. P1060553 Tel est, en particulier, le cas en matière familiale en présence d’enfants, en matière de voisinage ou du droit du travail, lorsque les parties devront continuer à entretenir des liens après le règlement de leur litige.